• Kate Chang

6 Mai, 2021 - Lettre Ouverte

Chers tous,


Récemment, certains designers partenaires m'ont dit avoir reçu des messages anonymes ; et dans ces messages, des rumeurs circulent selon lesquelles YMYX commet une fraude avec l'intention de vendre les designs que les designers partenaires de YMYX nous fournissent, dans un but lucratif.


J'ai d'abord pensé que même si ces rumeurs se propageaient vraiment, je ne pensais pas que nos designers partenaires croiraient jamais à de telles rumeurs sans fondement, car dans le contrat que nous avons signé ensemble, il est très clair que si jamais nous devions vraiment faire de telles choses, cela équivaudrait à une violation des clauses pertinentes de notre contrat qui interdisent à YMYX de violer les droits de propriété intellectuelle de nos designers partenaires ; et YMYX devra alors subir de sévères sanctions juridiques et financières. En même temps, je croyais en l'intelligence de chacun de nos designers partenaires, et qu'ils ne seraient pas facilement influencés par ces rumeurs sans fondement.


Il y a même eu un designer qui m'a dit très explicitement que ces propos diffamatoires avaient en fait été lancés par un designer en particulier, car ils comprenaient très clairement la façon de se conduire de ce designer en particulier. Et le designer auquel ils ont fait référence est le même designer de chaussures que j'avais mentionné dans une lettre ouverte précédente envoyée à tous les designers, qui m'a précédemment harcelée sexuellement et qui dans les coulisses, et utilisant des moyens qui manquent de tout type d'éthique professionelle et moralité, a obtenu les courriels privés que YMYX avait échangés avec l'usine avec laquelle nous l'avions jumelé pour un test d'usine, y compris l'obtention du contenu du « Contrat de non-divulgation et d'évaluation du fabricant », que YMYX avait signé avec cette usine.


Le designer qui m'en a informé m'a fortement demandé d'écrire une lettre ouverte pour clarifier cette situation, car beaucoup de designers avaient déjà été négativement impactés par ces commentaires anonymes et avaient maintenant de forts doutes et confusion.


En réalité, je soupçonnais que ce designer agirait de cette manière car nous lui avions déjà dit très clairement que ses actions précédentes, qui violaient l'éthique professionnelle, avaient déjà complètement ébranlé notre base de confiance, et de ce fait, ce serait très difficile pour nous de trouver des usines avec lesquelles nous nous sentirions à l'aise de lui associer et de travailler avec lui. Je l'ai exprimé clairement, et dans ces quelques mois qui ont suivi, même s'il a écrit des lettres pour s'excuser presque tous les deux jours, déclarant qu'il a pleuré tant de larmes ; en même temps, il a également proféré de nombreuses fois des menaces voilées à mon égard dans les mêmes lettres qu'il m'a envoyées. Il m'a laissé entendre plus d'une fois dans ses courriels que YMYX ne serait pas en mesure de trouver des partenaires d'usine en Italie sans lui, car dans l'industrie de la chaussure en Italie, il a une influence décisive ; et même laissé entendre que de nombreux designers ont signé des contrats avec YMYX uniquement parce qu'ils ont été influencés par lui pour coopérer avec nous. Mais au final, j'ai quand même choisi de croire que même si ce designer avait créé des rumeurs, il serait impossible pour nos designers partenaires d'être si légèrement et facilement impactés par ces mensonges sans fondement.

De plus, nous effectuons déjà actuellement des tests en usine pour des designers partenaires, et nous avançons dans les délais pour mener des études de marché en Chine également, pour nos marques partenaires. Je n'ai vraiment pas le temps d'écrire une lettre ouverte juste pour apporter ces clarifications inutiles, car d'une part, mon travail est extrêmement chargé tous les jours, et je ne veux pas non plus que de telles lettres aient un impact sur le temps des designers, car ils sont aussi très occupés à préparer et à se soumettre aux travaux pour les études de marché et de tests en usine. Mais aujourd'hui, j'ai reçu un email de l'une de nos designers partenaires et cette lettre m'a fait ressentir la gravité de la situation. Dans cet e-mail, elle a écrit :


« Chère Kate, Je serais bien sûr ravie de continuer à travailler avec vous. Néanmoins, j'ai été contactée par plusieurs autres designers qui évoquent des comportements menaçants inhabituels, ainsi que des tentatives de manipulations et qui commencent donc à avoir de sérieux doutes sur le projet. En fait, les choses se tournent vers la possibilité, au cas où ces préoccupations deviendraient encore plus évidentes, que je pourrais intenter une action en justice contre YMYX pour fraude. Ce projet pourrait masquer le fait qu'il existe un projet de vente de toutes ou partie des créations réalisées par les designers à des groupes industriels pour votre bénéfice personnel. Je demanderais alors également à YMYX le remboursement de toutes les dépenses engagées par mon côté liées au projet. Je contacterai également d'autres designers du projet concernant ces préoccupations. Donc, encore une fois, si toutes ces préoccupations ne sont pas valables, ce serait une excellente nouvelle. Et je suis sûre que vous aimeriez me montrer clairement que ces préoccupations sont déraisonnables, en présentant le back-office et son fonctionnement en détail et en trouvant une solution pour faire la communication avec une usine via votre back-office, peut-être pas avec un nouvelle usine mais avec une usine déjà acceptée qui a signé un contrat détaillé avec YMYX. S'il n'y a pas d'usine acceptée 2 ou 3 ans après le début de votre projet, alors bien sûr je comprendrais, et je préfère attendre que vous acceptiez quelques usines pour avancer. Cordialement,

[nom expurgé]”


Je ne pensais vraiment pas que des commentaires anonymes et des rumeurs infondées avaient réellement contribué à influencer tant d’autres. Après avoir lu cet e-mail, j'ai été très consternée et attristée ; et j'ai eu du mal à y croire, car dans la communication que nous avons eue avec cette designer partenaire auparavant, elle a toujours été très amicale, fluide et confiante. C'est alors que j'ai soudain réalisé que les lettres que j'avais reçues de cette designer ces derniers temps, avaient changé de ton et se sentaient bien différentes d'avant ; il se trouve que c'était parce qu'elle avait été influencée par ces rumeurs. Pour être franche, je me sentais très peinée dans mon cœur que la confiance et la compréhension que nous avions établies après une si longue communication, pouvaient si facilement être brisées par des calomnies injustifiées. Tout en me sentant peinée, je me sentais également impuissante, en colère et incapable de comprendre.


Après avoir reçu cette lettre, j'ai immédiatement répondu comme suit :


« Chère [nom expurgé], Je vous remercie de votre email. Je soupçonne clairement que vous utilisez des calomnies et des spéculations totalement non fondées comme excuse pour rationaliser votre refus de suivre le contrat, et c'est totalement inacceptable. Vous dites : « J'ai été contactée par plusieurs autres designers qui évoquent des comportements menaçants inhabituels, ainsi que des tentatives de manipulations et qui commencent donc à avoir de sérieux doutes sur le projet. » Tout d'abord, nous n'avons jamais menacé aucun designer partenaire ; bien sûr, y compris vous-même. Je promets par la présente que si vous, ou tout designer, pouvez fournir des preuves concrètes que je me suis effectivement engagée dans un « comportement menaçant inhabituel », je fermerai immeédiatement mon entreprise et présenterai des excuses publiques dans les médias, et assumerai la responsabilité légale de mon comportement. Mais si vous, ou l'un de ces designers qui vous a prétendument contacté, ne pouvez pas fournir de preuves aussi concrètes, allez-vous être prêts à vous excuser publiquement auprès de YMYX ? Si vous transformez le fait que nous rappelons à certains designers que leur comportement peut enfreindre les conditions du contrat et vous le qualifiez de « menace », puis-je considérer ce que vous m'avez dit dans votre lettre lorsque vous avez écrit : « En fait, les choses se tournent vers la possibilité, au cas où ces préoccupations deviendraient encore plus évidentes, que je pourrais intenter une action en justice contre YMYX pour fraude. » une menace aussi ? Vous dites : « Ce projet pourrait masquer le fait qu'il existe un projet de vente de toutes ou partie des créations réalisées par les designers à des groupes industriels pour votre bénéfice personnel. » Il s'agit d'une invention complète et sans aucun fondement. Je promets par la présente que peu importe si c'est dans le passé, ou maintenant, ou dans le futur, et peu importe où dans le monde, si on constate que YMYX ou moi-même, avait vendu l'un des designs de nos designers partenaires ou même l'un des designs fournis à YMYX par les designers qui ont été en communication avec nous mais avec lesquels nous n'avons pas travaillé, à toute personne ou entreprise, YMYX est prêt à payer 2 millions de dollars de pénalités à chaque designer, je suis également prête à assumer la responsabilité juridique personnelle, et en même temps, je promets également de m'excuser publiquement dans les médias et de fermer YMYX immédiatement. Je quitterai pour toujours l'industrie de l'investissement, et cette promesse est valable pour toujours. Vous dites que si nous avons violé le contrat, vous intenterez une action en justice. Dans ce sens, je suis entièrement d’accord. Si nous avons effectivement fait ces choses qui manquent d'éthique, enfreignent la loi et l'esprit du contrat, alors vous devriez bien sûr nous poursuivre en justice. Dans le même temps, si vous ou un designer qui a signé le contrat viole le contrat, nous avons également le droit d'intenter une action en justice. Sur ce point, en tant que signataires du contrat, pour chaque partie, les droits, intérêts, responsabilités et obligations juridiques sont les mêmes. Concernant les tests en usine, j'ai déjà expliqué clairement et exprimé mon point de vue dans mon dernier mail, je ne me répéterai pas. Le fait que vous ne soyez pas disposée à effectuer un test en usine est totalement déraisonnable. Même si vous craignez que YMYX vende vos créations dans un but lucratif, permettez-moi de vous demander, un test en usine avec seulement 3 croquis, pensez-vous vraiment que je vais vendre ces 3 croquis ? Dans le même temps, veuillez comprendre que si nous ne passons pas par le test en usine et ne passons pas directement des commandes de production lors de notre entrée officielle sur le marché, il est possible que, parce que vous et l'usine n'avez pas traversé le processus de compréhension mutuelle et d'adaptation à les uns des autres, vous ne pourrez pas travailler ensemble de manière fluide et cela retardera l'entrée de la marque sur le marché. De plus, lorsque nous poussons votre marque sur le marché, nous avons beaucoup de travail préliminaire à faire ; et encore une fois parce que vous n'êtes pas en mesure de travailler sans heurts avec l'usine, cela peut entraîner des retards qui à leur tour peuvent également causer des pertes à cet investissement préliminaire et au travail que nous avons effectué. En fin de compte, il est également possible que la réputation de YMYX soit affectée aux yeux des consommateurs en conséquence. Ce n'est pas du tout professionnel et ce n'est pas non plus acceptable. Nous vous demandons de coopérer avec l'usine pour tester ses capacités et de vous habituer aux processus de communication et de travail entre vous et l'usine ; c'est une façon de travailler plus que normale, et nous ne pensons pas avoir fait quoi que ce soit de mal ou avoir violé les conditions du contrat en le faisant. Tout ce que j'ai besoin d'expliquer, je l'ai déjà expliqué. Ce que vous voulez faire dépend de vous. Tout comme je l'ai déjà dit, si je ne reçois pas votre réponse ou si vous n'acceptez pas mon explication, nous attribuerons l'usine que nous vous avions préparée à un autre designer qui attend d'être jumelé.

Et comme je l'ai déjà dit, quelles que soient les conséquences qui en découlent, la responsabilité ne revient pas à YMYX. »


J'espère que tous les designers conviendront que ce type de création et de diffusion de rumeurs ne doit pas être toléré. Je tiens à déclarer clairement ici, comme disclaimer, qu'à l'heure actuelle, nous n'avons confirmé personne en particulier, et nous n'avons pas encore de preuves concrètes pour prouver qui propage réellement ces rumeurs, cependant, nous mettrons le plus rapidement possible notre plus grand effort pour collecter des preuves pertinentes, et j'espère que tout designer qui entend ou reçoit ce type de rumeurs, qu'elles soient anonymes ou connues, ou les voit en ligne, si vous le souhaitez, veuillez nous transmettre ces commentaires. Nous nous engageons également à garder confidentiel votre partage.

Une fois que nous aurons suffisamment de preuves concrètes, nous intenterons une action en justice contre toute personne qui fait des rumeurs et de la diffamation. Je jure solennellement par la présente que le contenu de l'e-mail que j'ai écrit à cette designer ci-dessus, et les promesses que j'y ai faites, sont également des promesses que je donne à tous nos designers partenaires, ou à ceux qui attendent de signer le contrat, ou même ces designers avec qui nous n'avons pas avancé mais qui nous avaient soumis des designs dans le passé, et ces promesses seront valables pour toujours. Je tiens également à dire aux designers qui ont été impactés par les rumeurs ou les commentaires de designers anonymes ou de tout autre designer, et qui ont eux-mêmes répandu une rumeur dans le passé en conséquence, qu'on va pas attribuer une responsabilité juridique dans ces cas. Mais aujourd'hui, après avoir posté cette lettre ouverte, s'il y a encore des designers qui, sans avoir aucune preuve, continuent à créer des rumeurs ou à les répandre, à diffamer notre entreprise, ou moi-même, alors quelle que soit l'influence qui a provoqué cette action, nous croirons raisonnablement que ce designer agit exprès pour répandre des rumeurs, et nous ne tolérerons certainement pas ces actions. Enfin, je tiens également à avertir ceux qui créent des rumeurs, veuillez ne pas supposer que simplement parce que vous le faites de manière anonyme et que vous avez bloqué votre adresse IP, vous pouvez éviter toute responsabilité légale. Dans le monde moderne et technologiquement averti d'aujourd'hui, ces types de comportements méprisables seront certainement découverts, et nous n'épargnerons aucun effort ; nous trouverons l'adresse IP et où les rumeurs sont envoyées, et utiliserons des méthodes légales pour prouver qui est le propriétaire de l'adresse IP, et amener ceux qui répandent et créent de fausses rumeurs à recevoir leur jugement devant la loi, je le jure. L'anglais est la version officielle de mon texte, et je transmettrai bientôt la version traduite. Cordialement, Kate Chang PDG


Recent Posts

See All

Avis :

Nous remercions tout le monde de s'intéresser et de soutenir YMYX pendant tout ce temps. À l'exception des designers que nous avons déjà...

goinghome.gif