• Kate Chang

FAQ #10

QUESTION FRÉQUEMMENT POSÉE

#10 - Q: Pourquoi YMYX a décidé d'annuler la coopération avec moi, même si je veux continuer la coopération et que je n'ai tout simplement pas d'argent pour enregistrer ma marque?

R: Récemment, nous avons commencé à informer certains créateurs partenaires que nous souhaitons annuler la collaboration entre nous, car, pour annuler un accord qui a déjà été signé et entré en vigueur, il faut le consentement des deux parties. Ceux que nous avons distingués sont des créateurs qui n'ont pas encore commencé leur processus d'enregistrement, bien qu'ils aient été confirmés en tant que partenaires et signé notre contrat depuis un certain temps. Il n'y a qu'une poignée de créateurs dans ces circonstances. Mais que ce soit par manque de sensibilité ou de sérieux à l'égard de la protection de leur propre marque sur notre marché, ou bien qu'ils connaissent vraiment des difficultés financières, si un créateur n'arrive pas à faire l'enregistrement, nous ne pourrons pas travailler avec eux et introduire ensemble leur marque sur nos marchés.

Tout comme je l'ai écrit ici plusieurs fois publiquement, la contrefaçon de marque est un problème grave en Chine, et une entreprise aussi grande et puissante que MUJI aura toujours des problèmes à ce niveau en Chine, en n'ayant pas effectué les dépôts préparatoires nécessaires pour la marque d'un manière complète.

Ils ont peut-être senti qu'ils étaient une marque assez grande, tout le monde les connaît déjà, et ils ont ignoré l'importance de cet enregistrement. En fin de compte, la marque a été enregistrée de manière préventive dans certaines catégories clés de produits par une société pratiquement inconnue, "Hainan Nanhua", qui a ensuite transféré la propriété intellectuelle à une autre société peu connue appelée "Beijing Cottonfield Teztile Group"; tous deux ont ensuite uni leurs forces pour poursuivre conjointement MUJI pour contrefaçon de marque et ont gagné devant le tribunal chinois. MUJI a dû faire face aux conséquences d'une violation des droits de marque de la société de Pékin. Le tribunal chinois a ordonné à MUJI de payer à cette entreprise chinoise une lourde amende financière en plus d'avoir à s'excuser publiquement auprès d'un journal pour avoir violé leur marque, et de garantir également que MUJI n'utiliserait plus cette marque.

Nous n'espérons pas voir q'un jour que les créateurs avec lesquels nous nous associons aient un grand succès en Chine, et à ce moment-là, leur marque sera reconnue par de très nombreux consommateurs, de nombreux fans, puis soudain, une autre entreprise émerge et poursuit notre marque partenaire pour atteinte à leur marque, causant des dommages irréparables et une perte à la réputation et aux profits de la marque.

L'épreuve de MUJI devrait nous permettre de voir clairement que l'insistance de notre entreprise à cet égard est tout à fait correcte.

Nous préférons attendre que les enregistrements soient terminés pour nos marques partenaires, et commencer officiellement lorsqu'ils sont prêts et protégés, plutôt que de s'y lancer sans préparation.

Encore une fois, nous ne sommes pas seulement une entreprise qui essaie de vendre des vêtements et des collections. De nombreux showrooms venus d'Europe en Chine et implantés sur notre territoire présentent des collections de nombreuses marques européennes de très bonne qualité mais pas encore réputées. J'invite toute personne intéressée à faire un peu de vérification et à voir laquelle de ces marques présentées dans ces showrooms a vraiment «réussi» à devenir une marque à succès dans notre région? Certains ont été rapportés dans la presse, mais cela n'a pas fait grimper les ventes et n'a pas laissé une impression indélébile et durable dans l'esprit des consommateurs. La valeur de la marque n'a pas non plus augmenté de manière significative à la suite de cela.

Ce que nous voulons faire, c'est un effort à long terme; d'établir la marque, de la présenter, avec les principes de la mode du créateur, et de créer un sentiment de reconnaissance et de proximité entre le consommateur et la marque, à partir duquel les ventes de la marque augmenteront. Par conséquent, il est vraiment important d'enregistrer la marque. Sans cela, je veux demander, qu'est-ce que les consommateurs reconnaissent exactement lorsqu'ils achètent vos produits en tant que marque partenaire?

Ils reconnaissent la marque, mais le propriétaire de cette marque, en fait, n'est pas le créateur de la marque - c'est quelqu'un d'autre, un tiers indépendant. Lorsque cette incongruence apparaît, elle endommagera fortement l'image de la marque. Bien sûr, nous ne pouvons pas garantir que nous avons la possibilité de laisser chacune de nos marques partenaires devenir célèbre en Extrême-Orient et de remporter un grand succès, mais c'est l'objectif que nous visons. Au moins, nous espérons et croyons que nous pouvons faire gagner de l'argent réel à nos créateurs partenaires sur notre territoire. Pensez-y, si l'affaire d'une marque commence à se développer, progresse petit à petit, mais que quelqu'un sort de nulle part et accuse la marque de violer ses droits de propriété intellectuelle, cela causera un préjudice irréparable au propriétaire de la marque, et pour nous en tant qu'entreprise, et ce résultat serait inacceptable pour les deux. En conséquence, toutes ces marques qui nous rejoignent, nous exigeons qu'elles prennent immédiatement des mesures et enregistrent leurs marques sur notre marché. Je suis assez satisfaite, que parmi tous nos créateurs partenaires, 99,99% ont déjà soumis leurs enregistrement, et beaucoup ont même obtenu l'approbation pour certains des territoires comme Hong Kong, Macao et Taiwan, et attendent juste l'approbation finale de la Chine. Il n'y a que quelques créateurs, à un seul chiffre, qui, pour diverses raisons, n'ont pas encore commencé ce processus. Nous avons déjà envoyé une notification d'annulation de notre accord à certains d'entre eux.

Au cours de la semaine prochaine, nous enverrons les notifications d'annulation qui restent.

Le choix que nous pouvons donner à ces créateurs est simplement de s'enregistrer immédiatement ou de cesser immédiatement la coopération.

Il s'agit d'une exigence stricte et obligatoire pour coopérer avec nous; cela s'applique maintenant et à l'avenir également. Après que chaque marque de design partenaire a signé le contrat, nous demandons à chaque créateur de commencer le processus d'enregistrement, sinon, s'il traîne trop longtemps, nous ne pourrons pas coopérer avec cette marque, il serait évident que nous ne sommes pas adaptés pour l'une et l'autre. Même si les raisons invoquées pour retarder ce processus sont souvent d'ordre financier, et même si nous estimons que cela est très regrettable en conséquence, nous sentons simplement que nous ne sommes pas aptes à continuer ensemble dans ces cas. Nous espérons également que chacun de ces créateurs pourra accepter ces annulations, car le contrat est signé par les deux parties, et de notre côté, nous ne pouvons pas annuler le contrat seul, et cela nécessitera la signature d'un formulaire de consentement séparé pour annuler l'accord. Ce n'est que dans ces circonstances que nous pouvons effectivement résilier le contrat. Bien sûr, dans le formulaire de résiliation du contrat, il y aura des restrictions sur l'une ou l'autre partie, y compris le fait que nous ne pouvons pas continuer à utiliser la propriété intellectuelle du créateur, ni le créateurs ne peut entrer sur nos marchés pour le marketing et la promotion, pour une période de temps donnée. Ce n'est pas notre choix idéal, mais si nous n'annulons pas la coopération avec des créateurs qui n'enregistrent pas leurs marques, ce type de contrat n'a aucun sens; car sans enregistrement en place, encore une fois, nous ne prendrons aucune mesure sur notre marché pour promouvoir la marque.

Mes meilleures salutations,

Kate Chang

PDG

Recent Posts

See All

MISE À JOUR #9 - 4 Août 2020

En ce mois d'août, YMYX et notre équipe seront à Milan pour rencontrer près de 500 marques et plusieurs centaines d'usines et de fourniss...

goinghome.gif

© 2020 YMYX