• Kate Chang

FAQ #8

QUESTION FRÉQUEMMENT POSÉE

#8 - Q: Si nous signons le contrat, quand pouvons-nous réellement commencer ? Devons-nous attendre que toutes les autres marques partenaires aient terminé l'enregistrement de la marque, pour commencer à vendre? Et si j'ai effectué l’enregistrement de mes droits beaucoup plus tôt, dois-je encore attendre que les autres aient terminé avant de pouvoir commencer? R: Concernant cette question, récemment, nous avons reçu presque quotidiennement des demandes de renseignements de la part de marques partenaires existantes et de celles qui sont encore intéressées à nous rejoindre. Tout d'abord, comme je l'ai également expliqué précédemment sur le site, il est très important d'enregistrer la marque sur le territoire et de la faire approuver. Par conséquent, avant que l’enregistrement de chaque créateur ne soit approuvé, nous ne pensons pas que ce serait la bonne décision d'entrer sur le marché. Je l’ai également expliqué précédemment sur ce site, mais il y a beaucoup de raisons importantes pour lesquelles nous prenons cette précaution.

Sans la protection adéquate pour les marques en place; en Chine, ce sera en fait un type d'entreprise que certains exploiteront, pour enregistrer de manière préventive les droits de marques d'autres personnes en tant que marques, puisque la Chine travaille selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Lorsqu’ensuite, des marques tentent de promouvoir ou de vendre sur le marché chinois, ces "chasseurs de marques" sautent sur l'occasion et poursuivent ces marques pour violation de droits. Cela peut créer beaucoup plus de problèmes juridiques en fin de compte, comme dans le cas de MUJI, dont je vous ai fait part dans un précédent article, ainsi qu'à tous les autres créateurs partenaires.

Leur longue bataille juridique en matière de droits s'est terminée en leur défaveur, et ils ont dû payer une amende à cette entreprise locale, qui était en gros comme une entreprise de papier en Chine, qui a utilisé leur nom, ils ont même dû faire parraître une annonce, pour s'excuser publiquement auprès de cette entreprise, dans un journal:

Muji follows Apple and Starbucks into China trademark storm

Si vous êtes poursuivi à l'avenir pour violation de droits, non seulement vous devrez payer une amende, mais vous serez inscrit sur une liste d'entités qui violent la propriété intellectuelle - ce qui aura un impact considérable sur votre position et votre capacité à pénétrer le marché en tant que créateur, sur notre marché. Veuillez comprendre que la stratégie de notre société pour promouvoir nos marques partenaires ne consiste pas simplement à accrocher quelques vêtements sur le présentoir, à les placer dans quelques magasins et à observer ce qui se passe. Une grande partie de notre stratégie consiste à obtenir la reconnaissance de la marque, en utilisant divers moyens via les médias en ligne et hors ligne, les réseaux sociaux et les événements hors ligne, ainsi qu'une interaction accrue entre les consommateurs réels et avec les personnes d'influence ainsi que les leaders d'opinion. Il ne s'agit pas seulement de placer passivement les vêtements dans les canaux, mais de prendre des mesures proactives pour accroître la reconnaissance de la marque. Si aujourd'hui, nous nous contentions de stocker les produits de nos créateurs, sans faire grand-chose d'autre, nous n'aurions pas nécessairement besoin d'enregistrer les droits de ces marques car si certains clients découvrent le produit et l'aiment, ils l'achèteront. Si personne ne le découvre, alors personne ne l'achètera. Cela s'arrêterait là et, par conséquent, la reconnaissance de la marque n'augmenterait jamais vraiment de manière significative, les produits de la marque prendraient simplement de la place dans les rayons d'un magasin. Personne ne saura, qui est le créateur, quelle est l'histoire de la marque, ou ne pourra participer de manière interactive avec le créateur de la marque à la compréhension de son histoire ainsi que de ses principes de mode; ils ne sauront pas quels sont les principes qui sous-tendent la marque, ni où est basé le directeur de la création de cette marque, quelle ville, dans quelle partie de l'Europe…

De ce fait, il n'y aurait pas de médias, d’influenceurs ou même de défilés, qui seraient présents pour mettre en valeur cette marque, de telle sorte à ce que dans ces circonstances, cette marque ne serait pas autant la cible privilégiée d'un tiers malhonnête, qui chercherait à faire enregistrer des marques de manière préemptive, car la marque n'a pas de valeur réelle.

C'est pourquoi ces individus et entreprises malhonnêtes choisiront d'enregistrer de manière préventive la marque d'une société comme MUJI, par exemple, et non une marque dont personne n'a encore entendu parler. Ainsi, lorsque de nombreux créateurs nous demandent si ils peuvent ou non aller vendre en Chine même maintenant, sans avoir effectuer l'enregistrement de la marque, notre réponse est oui, ils le peuvent, mais nous ne pouvons pas effectuer de promotion, parce que si nous investissons des ressources et commençons à promouvoir réellement chaque marque, et que le profil ainsi que la reconnaissance de la marque commencent à augmenter, dans ces circonstances, cette marque passera inévitablement et naturellement d'une cible défavorable à une cible très convoitée pour l'enregistrement préventif des droits de la marque; tout comme un tireur d'élite ayant soudainement une cible à sa portée. Lorsque la reconnaissance d'une marque a augmenté, la valeur de celle-ci augmentera également et, par conséquent, cette marque deviendra comme une proie désirée, pour ceux qui cherchent à effectuer des frappes préventives. De ce fait, si nous effectuons beaucoup de promotion et que l’enregistrement de la marque pour la protéger n’est pas effectué, notre promotion deviendrait simplement un carburant pour ces tiers malhonnêtes, au lieu de servir de carburant pour la propre croissance des marques de nos créateurs partenaires, ou pour la création de notre profit partagé. C'est pourquoi, même aujourd'hui, nous n'avons pas encore commencé à vendre et à promouvoir certaines de nos marques partenaires qui ont signé avec nous il y a un an; nous devons attendre la fin de ce processus d’enregistrement.

Même si la marque d’un créateur a déjà été déposée et qu'elle est en cours d'évaluation par le bureau, il y a toujours un risque. S'ils commencent à vendre et à promouvoir pendant que la demande est en cours, certains de ces tiers achèteront une ou deux pièces de la collection et en feront des copies à grande échelle, puis vendront ces pièces sur www.taobao.com, ou hors ligne, ou encore dans divers hypermarchés ou marchés aux puces, en utilisant bien sûr une production de qualité bien inférieure et à bas prix. Si nous devions lancer la marque, notre promotion se trouverait alors dans une situation très ironique, car nous racontons tellement d'histoires sur la qualité du design ainsi que du concept, la qualité des matériaux utilisés ainsi que la qualité de la production, alors que, lorsque les consommateurs accèderont à ces produits bon marché vendus par d’autres parties, ils se sentiront insultés, la façon dont nous présentons ces marques n'est en réalité pas une représentation réelle. Dans ces circonstances, la marque souffrira beaucoup, même si, après l'obtention de l'autorisation d'enregistrement officielle, ces tiers seront obligés de cesser leur comportement, mais l'image de la marque aura déjà été fortement endommagée à ce moment-là. Pour nous, il serait incroyablement difficile, voir même impossible, d'essayer de remédier à cette situation et de la compenser dans l'esprit des consommateurs. La réputation personnelle du créateur de la marque subirait également un préjudice irréparable, et beaucoup de consommateurs penseront inévitablement que les œuvres de ce créateur, sont toutes peu fiables dans le sens où ce qu'elles présentent et ce qu'est la réalité, sont en fait deux notions très différentes. Ces pertes porteront un coup dévastateur au développement futur de la marque. Également, nous devons être conscients que nous ne pouvons pas intenter énormément d'actions en justice contre les contrefacteurs pendant le processus d'approbation de la marque, et qu'ils vont donc s'en tirer. Tant qu'ils s'arrêtent avant les approbations finales, ils n'ont pas violé vos droits. C'est pourquoi, parmi les centaines de créateurs qui ont déjà déposé leur demande, nous avons été freinés; d'une certaine manière, comme une armée prête au combat mais encore à l'affût.

Donc, encore une fois, il n'est pas conseillé de commencer à vendre sur ce marché avant que l'enregistrement de la marque ne soit terminé.

À l'heure actuelle, tous les créateurs partenaires que nous avons sont à différents stades concernant l'enregistrement de leurs marques. Nos plans actuels prévoient qu'une fois que le premier groupe de marques partenaires aura finalement obtenu l'approbation de l’enregistrement de ses droits, nous lancerons une opération d'essai ainsi qu’une période de test de six mois, les clients qui sont la cible de cette opération d'essai seront des clients membres de notre plate-forme, nous les connaissons bien, nous savons qui ils sont.

L'objectif de cette période d'essai est de "roder” ou de lisser la relation entre la marque ainsi que les consommateurs, entre la marque ainsi que les usines partenaires, et également avec les systèmes en ligne et hors ligne.

Au cours de ces six mois, il s'agit également de tester l'ensemble de la plate-forme opérationnelle, de la logistique aux opérations commerciales avec l'environnement. Cela fait partie du travail professionnel qui doit être effectué pour chaque marque dans le cadre du processus de lancement sur le marché.

Ce n'est qu'en passant par cette étape que nous pourrons régler tous les éventuels problèmes et que chaque marque pourra fonctionner sans heurts, de manière parfaite et totalement efficace, de façon à entrer sur le marché. C'est une étape nécessaire. Également, les marques dont l’enregistrement n’ont pas encore été approuvés mais qui ont soumis leurs enregistrements depuis neufs mois ou plus, pourront également participer à la période d'essai. Encore une fois, parce que les consommateurs qui seront dans cette période d'essai sont ceux que nous connaissons bien, nous ne craignons pas que ceux qui n'ont pas encore reçu les approbations finales de l’enregistrement de leur marque, soient copiés, pendant cette période. Même si quelqu'un voulait falsifier la marque, pendant cette période, il ne restera qu'un à deux mois pour l’obtention des approbations, de sorte que ces imitateurs potentiels n'auraient pas assez de temps pour se mobiliser réellement et tirer profit de leurs actions, ce qui les dissuaderait de le faire. Mais les créateurs ayant soumis une demande depuis une courte période, entre trois et cinq mois, par exemple, je m'en excuse, mais ils devront attendre plus longtemps.

C'est pourquoi nous avons demandé à chaque créateur partenaire d'entamer immédiatement la procédure d'enregistrement de la marque dès la signature de l'accord de coopération; sinon, plus ils attendent pour le faire, plus ils attendront avant de pouvoir réellement entrer sur le marché. À l'heure actuelle, près de 99% de nos créateurs partenaires ont terminé leur demande de dépôt d'enregistrement de leur marque, les autres sont ceux avec lesquels nous avons signé plus récemment, et même ces marques partenaires plus récentes ont commencé à se renseigner pour effectuer ce processus. Nous pensons que tant que nous avons la bonne stratégie, nous pouvons éviter de faire subir ce genre de dommages aux marques lorsque nous entrons sur le marché. Nous ferons également tout ce qui est en notre pouvoir pour permettre à chaque créateur partenaire de montrer ses créations au monde entier, dans un environnement calme et sans heurts, et ainsi de ne pas subir d'interférence au niveau de ces questions juridiques.

Dans ce premier groupe de marques partenaires avec lesquelles nous avons signé, il y avait deux marques partenaires en particulier qui, après avoir signé l'accord, nous ont demandé ce que nous avions déjà fait exactement pour les soutenir, et elles n'ont accepté de s'inscrire qu'après avoir su exactement quel type de travail nous avions réalisé. Pour ces marques, comme nous venions tout juste de signer l'accord avec elles, et que nous n'avions pas encore trop investi dans leur travail préparatoire, notamment concernant la stratégie, le positionnement, la recherche d'usines potentielles pour elles, ainsi que la préparation des canaux médiatiques appropriés pour la promotion, etc. Dans ces circonstances, nous avons demandé de manière proactive l'annulation de notre coopération. En effet, leur insistance pour que nous entrions sur le marché et commencions à les promouvoir, sans que l’enregistrement de la marque n’ai été effectué, était une suggestion très risquée et stupide. Nous ne travaillerons pas avec ces créateurs qui nous pressent d'entrer sur le marché sans se soucier de savoir si leurs marques seront copiées, car ce type de créateurs ne semble pas se soucier de ce qui est le mieux pour eux. Cela nous donne le sentiment que les marques elles-mêmes ne croient pas en leur propre valeur sur le marché.

Si un créateur ne se soucie même pas de la valeur de sa propre marque, et ne se soucie pas de savoir si elle sera copiée ou non, ou si elle sera en danger, et si le créateur de cette marque ne semble pas non plus se soucier de sa propre réputation personnelle, et si cette réputation serait mise en danger ou non en raison du comportement illégal de ces imitateurs tiers potentiels, alors, nous nous excusons, mais nous ne pouvons que choisir d'annuler ce type de coopération, parce que nous ne représentons pas seulement qu’un débouché, nous sommes des opérateurs de marque. Nous allons stimuler les ventes en augmentant la valeur de chaque chacune d’entre elles, et grâce à cette augmentation de la valeur de la marque, ainsi qu’en maintenant constamment cette valeur, nous allons accroître l'attention des consommateurs ainsi que la couverture médiatique et de ce fait générer une promotion de bouche à oreille généralisée, ce qui conduira à la plus grande "adhérence" entre la marque et les consommateurs. Ce type de stratégie commerciale, même s'il faut plus de temps pour s'y préparer, vaut la peine à nos yeux; car une fois qu'elle a réussi, elle peut réellement donner naissance à une nouvelle “étoile” de la mode. Au minimum, elle créera un véritable buzz, un impact ainsi qu’un discours social concernant la marque, et plantera la graine d'une véritable reconnaissance de la marque.

Nous sommes comme toutes nos marques partenaires - nous espérons entrer sur le marché le plus rapidement possible. Actuellement, non seulement en Chine mais également en Europe, notamment en Italie, au Portugal, en Pologne, en Bulgarie ainsi qu’en Roumanie, nous avons approximativement une centaine d’usines de bonne qualité qui sont prêtes et également impatientes de nous rejoindre. Certaines sont très dominantes dans leur secteur d'activité et disposent même d'un réseau très important de plusieurs dizaines d'usines sous leur direction. Elles produisent pour les plus grandes marques européennes, dont Louis Vuitton, Armani, Hermes, Gucci, et la liste continue, produisant des vêtements, mais aussi des articles de maroquinerie ainsi que des chaussures. Ces usines acceptent nos principes et également notre mission, elles souhaitent ainsi s'associer à nous pour s'ouvrir et pouvoir rivaliser ensemble sur les marchés de l'Est.

Elles sont prêtes à réduire leurs coûts de production ainsi que leurs propres marges, et sont ainsi prêtes à développer des échantillons pour nous, également à réagir rapidement et efficacement.

Beaucoup de ces entreprises ont également exprimé leur volonté de changer leur façon de faire - ainsi que de s'adapter au modèle consistant à offrir des articles uniques et de haute qualité, à des vitesses d'exécution rapides; elles sont prêtes à appliquer des changements agressifs à la culture commerciale existante du Made in Europe, pour fournir et répondre aux réactions rapides du marché de l'Extrême-Orient. À l'heure actuelle, nous avons une centaine d'autres usines avec lesquelles nous sommes en discussion, et il ne s'agit là que de la partie européenne des usines. Parmi celles-ci, nous sélectionnerons les usines qui répondent le mieux à nos besoins, qui possèdent la passion la plus remarquable ainsi que la capacité de soutenir l'explosion du volume des pièces les plus vendues sur le marché chinois et extrême-oriental à l'avenir, pour se joindre officiellement à notre projet.

Par conséquent, nous pensons que tant que nous serons patients, que nos préparatifs seront minutieux, que nous aurons de la détermination et une stratégie commerciale puissante, tant que nous comprendrons l'appétit de nos consommateurs d'Extrême-Orient et que nous combinerons cela avec une connaissance solide de la relation entre notre qualité, notre prix, notre design, notre logistique et nos opérations promotionnelles, et que nous insisterons sur ce point, alors dans un avenir guère si lointain, nous inaugurerons définitivement le "printemps" de notre succès.

Tant que nous conserverons notre patience, notre passion et que nous maintiendrons les principes de mode de chacune de nos marques partenaires, nous pourrons surmonter toutes les difficultés et nous diriger vers le succès.

Nous avions initialement prévu de commencer dès le mois de mai de cette année, de faire en sorte que certaines marques commencent à communiquer avec des usines partenaires potentielles et à ainsi se familiariser et s'adapter les unes aux autres, car c'est à ce moment-là que nous avons pensé que notre premier groupe de créateurs partenaires devait en finir avec l'enregistrement de leurs marques et recevoir les approbations. Cependant, avec le virus qui s'est déclaré, une grande partie de ce travail s'est arrêté. Nous pensons qu'une fois que le virus sera mieux maîtrisé et que les restrictions de voyage seront levées, nous pourrons reprendre ce processus et recommencer cette étape. En outre, nous allons enfin tenir le deuxième groupe de réunions de développement avec nos partenaires concepteurs, qui étaient initialement prévues pour le mois de mars. Tout a été retardé en raison de l'épidémie de virus, mais nous surveillons la situation pour voir quand nous pourrons reprendre les choses en main, et nous en informerons de ce pas nos créateurs partenaires.

Mes salutations,


Kate Chang

PDG

Recent Posts

See All

MISE À JOUR #9 - 4 Août 2020

En ce mois d'août, YMYX et notre équipe seront à Milan pour rencontrer près de 500 marques et plusieurs centaines d'usines et de fourniss...

goinghome.gif

© 2020 YMYX